© 2009-2019 by Mazeto Square | Mentions légales

Présentation

Ces adieux de Napoléon Bonaparte, écrits par l’empereur déchu en 1815, quelques semaines avant son ultime retour et bataille à Waterloo, en Belgique, correspondent à l’édition originale publiée chez la maison Dentu, en novembre 1848. Cette époque est très instable politiquement. En février 1848, une insurrection parisienne a contraint le roi Louis-Philippe Ier à abdiquer. La Deuxième République a été instituée et la Chambre des députés s’est formée en Assemblée constituante afin de doter la France d’une nouvelle constitution conforme au régime républicain. À l’automne 1848, la Constitution est votée, et l’on prépare activement l’élection présidentielle, où vont s’affronter plusieurs candidats, dont un certain Louis-Napoléon Bonaparte, neveu de Napoléon Ier. C’est à cette date que la maison Dentu, maison d’édition proche du courant royaliste, décide de publier ces adieux de Napoléon Bonaparte. Les écrits de l’empereur, édités pour la première fois, y sont annotés et commentés ; sous la plume critique de l’éditeur, on peut saisir toute l’animosité que celui-ci avait pour la famille Bonaparte et leur manière de considérer le pouvoir. Sans doute avait-il raison, puisque l’histoire nous apprendra que Louis-Napoléon Bonaparte sera élu président en décembre 1848, et que quatre ans plus tard, il fera un coup d’État, devenant — comme son oncle — empereur des Français, sous le nom de Napoléon III.

 

© Mazeto Square

 

Extraits

« La campagne de Russie de 1812 fut le tropique de mon bonheur. Si je me trouvais vainqueur, je me voyais le vainqueur du monde. Je sais très bien que je pouvais me sauver du naufrage et être encore un homme assez à mon aise, mais il est de mon caractère de hasarder tout pour tout. Donc, il m'importe très peu d'être blâmé par ceux qui font consister leur bonheur dans la possession d'une partie de ce qu'ils avaient, n'ayant pu conserver le tout ; mais, moi, je veux tout ou rien. Des demi-mesures, des demi-souhaits, ne montrent que des demi-hommes. J'aime à gagner le gros lot, et je l'aurais gagné si une puissance plus qu'humaine ne s'y fût opposé ! »

 

La version électronique (ePub) de cet ouvrage est disponible ici.

 

Caractéristiques

Auteur : Napoléon Bonaparte

Paru le : 05/01/2015

Collection : Ab initio (3)

ISBN : 9782919229079

Format : 21 x 14,8 cm

Nombre de pages : 32

Adieux à la France et à l'Europe

UGS : 9782919229079
6,00 €Prix
  • La collection Ab initio part à la recherche des textes anciens, parfois oubliés, pour les redécouvrir comme au premier jour, en s’attachant à les resituer dans leur époque pour mieux saisir toute l’importance qu’ils revêtent encore pour la nôtre. Discours historiques, analyses politiques, témoignages, essais, mais aussi courts récits, nouvelles, poèmes et autres curiosités... voici en quelque sorte ce qui s’annonce au menu.

     

    La volonté de l’éditeur est de participer à la prise de conscience de l’importance que constitue l’héritage universel des oeuvres du domaine public. En ce sens, chaque livre est présenté dans une version papier, vendu à un prix juste, qui considère l’économie dans laquelle il s’inscrit, mais aussi dans une version électronique, mise librement à la disposition de tous.