© 2009-2019 by Mazeto Square | Mentions légales

Présentation

En 1835, Alexis de Tocqueville remet à la Société royale académique de Cherbourg un mémoire sur le paupérisme, sujet devenu préoccupant à cette époque en Angleterre et en France, et qui demeure néanmoins toujours d’actualité. Initialement, Tocqueville avait prévu de publier deux tomes : l’un sur les causes du paupérisme (présenté ci-après), l’autre sur les manières d’y remédier, mais ce second mémoire ne fut jamais publié.

Si la pensée de Tocqueville a toujours été une référence importante pour les théoriciens du libéralisme, il est à souligner que les positions de celui-ci sont souvent pertinentes, puisque nuancées, et loin de toute vulgate partisane.

Ainsi dans ce Mémoire sur le paupérisme, si Alexis de Tocqueville s’oppose à la charité publique, qui selon lui développe l’oisiveté des plus pauvres, il pose néanmoins la question de la manière dont les richesses produites doivent être partagées entre les propriétaires des industries et leurs ouvriers. En ce sens, certains voient en Tocqueville un penseur prémarxien, même si ce dernier n’a jamais soutenu les théories socialistes naissantes, son amour de la liberté étant sans doute plus fort que son amour de l’égalité.

 

Extraits

« Jusqu’ici j’ai examiné les moyens lucratifs de la misère. Mais n’existe-t-il que cet ordre de moyens ? Après avoir songé à soulager les maux, ne serait-il pas utile de chercher à les prévenir ? Ne saurait-on empêcher le déplacement rapide de la population, de telle sorte que les hommes ne quittent la terre et ne passent à l’industrie qu’autant que cette dernière peut facilement répondre leurs besoins ? La somme des richesses nationales ne peut-elle continuer à augmenter sans qu’une partie de ceux qui produisent ces richesses aient à maudire la prospérité qu’ils font naître ? Est-il impossible d’établir un rapport plus fixe et plus régulier entre la production et la consommation des matières manufacturées ? Ne peut-on pas faciliter aux classes ouvrières l’accumulation de l’épargne qui, dans des temps de calamité industrielle, leur permette d’attendre sans mourir le retour de la fortune ? »

 

La version électronique (ePub) de cet ouvrage est disponible ici.

 

Caractéristiques

Auteur : Alexis de Tocqueville

Paru le : 31/07/2017

Collection : Ab initio (17)

ISBN : 9782919229543

Format : 21 x 14,8 cm

Nombre de pages : 40

Mémoire sur le paupérisme

UGS : 9782919229543
6,00 €Prix
  • La collection Ab initio part à la recherche des textes anciens, parfois oubliés, pour les redécouvrir comme au premier jour, en s’attachant à les resituer dans leur époque pour mieux saisir toute l’importance qu’ils revêtent encore pour la nôtre. Discours historiques, analyses politiques, témoignages, essais, mais aussi courts récits, nouvelles, poèmes et autres curiosités... voici en quelque sorte ce qui s’annonce au menu.

     

    La volonté de l’éditeur est de participer à la prise de conscience de l’importance que constitue l’héritage universel des oeuvres du domaine public. En ce sens, chaque livre est présenté dans une version papier, vendu à un prix juste, qui considère l’économie dans laquelle il s’inscrit, mais aussi dans une version électronique, mise librement à la disposition de tous.