© 2009-2019 by Mazeto Square | Mentions légales

Présentation

Le 10 juin 1944, le village limousin d'Oradour-sur-Glane est massacré par la division SS Das Reich. Les femmes et les enfants sont brûlés dans l'église, les hommes sont fusillés dans les granges, le bourg est ensuite incendié. On dénombrera 642 victimes.

À la fin de la guerre, dans un souci de mémoire, les autorités françaises décident de sauvegarder les ruines "dans le meilleur état de destruction possible"; les quelques survivants construisent alors un nouvel Oradour, à quelques pas de l'ancien. Abolissant le temps et l'espace, sans artifice, ces photographies sont comme des passerelles pour se souvenir, et s'interroger.

Le sténopé est un appareil photographique qui se rapproche des débuts de la photographie ; il ne possède ni objectif, ni diaphragme. Seul un trou d'épingle laisse entrer la lumière, qui s'imprime directement sur la pellicule.

 

Caractéristiques

Auteur : Charles Borrett

Paru le : 14/04/2014

ISBN : 9782919229048

Format : 15 x 21 cm

Nombre de pages : 64

Oradour-s : D'un village à l'autre

UGS : 9782919229048
12,00 €Prix
  • Charles Borrett
    Artiste protéiforme, Charles Borrett a réalisé quelques courts métrages expérimentaux, en s’attachant à développer des formes narratives à la marge. En 2010, il publie un ouvrage de photographies sur la Crète : Cretan Tsikoudia, qui sera suivi d’une exposition en 2011. Puis, vient le conte musical Maman Mamelle (2012), et l'année suivante Alban le ver luisant. En 2014, il publie Oradour-s, un recueil de photographies au sténopé sur le village d’Oradour-sur-Glane, et en 2015, Affaire Landru: le récit du procès en images.

  • Les sténopés de Charles Borrett, en noir et blanc, saisissent la matière, la pierre. Il ne reste que ça. Et la végétation. Le temps s’est arrêté. Et le sténopé, qui est le contraire de l’instantané, s’impose. Lui seul sait faire parler ces pierres. Olivier Bailly, L’Ecole des lettres, mai 2014.