AUTEURS ARTISTES

< RETOUR
Maximilien de Robespierre

Né le 6 mai 1758, à Arras, dans une lignée d’avocats, Maximilien de Robespierre porte à son tour la robe, après avoir suivi de brillantes études de droit à Paris. Proche de la philosophie des Lumières, il est élu comme représentant du tiers état de l’Artois, lorsque le roi Louis XVI convoque les États généraux à Versailles, au mois de mai 1789, pour tenter de parer à la crise politique qui traverse la France.

Dès le début de la Révolution, Robespierre fait preuve d’une réelle volonté à traduire dans les faits l’idéal progressiste : il participe à la rédaction de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, et milite pour l’abolition de l’esclavage.

 

C’est au tournant de l’année 1792 que Robespierre devient un acteur politique influent de la révolution. Ardent promoteur de la création d’une république, il devient un virulent opposant au roi, depuis sa tentative de fuite à Varennes.

Un an plus tard, devenu l’un des membres de l’exécutif (le comité du salut public), il est partisan des mesures exceptionnelles à l’encontre des ennemis du peuple, afin de protéger la jeune République face aux coalitions des monarchies voisines (épisode de la Terreur). À l’été 1794, Robespierre devient peu à peu isolé politiquement, face à des députés soucieux de maintenir des intérêts contradictoires. Le 27 juillet 1794, Robespierre est finalement arrêté avec vingt et un autres soutiens, et guillotiné dès le lendemain, sans aucune forme de procès.

Maximilien de Robespierre
Publiés chez Mazeto Square

Testament : Extrait du Discours du 8 thermidor

6,00 €Prix

Mémoire sur mes deux frères

10,00 €Prix

© 2009-2019 by Mazeto Square | Mentions légales