© 2009-2019 by Mazeto Square | Mentions légales

Présentation

Dès 8 ans. À Babilville, tous les mots et les sons ont été aspirés par un monstre aux oreilles très délicates. Mue, une petite fille qui n’a jamais parlé, se lance à leur recherche dans la montagne du Silence. Au fil de son périple, elle découvrira, guidée par Oriflamme, une bougie éclaireuse, une immense usine de traitement des mots et des sons...

 

Extraits :

« Mue la regarda d’un air curieux.

Tu vas entrer dans une usine de traitement des mots, poursuit Oriflamme, contente d’avoir l’occasion de potiner. La galerie des classes, c’est l’endroit où l’on classe les mots pour décider du sort qui leur sera réservé ; après il y a la décharge des sons polluants, et des dizaines d’autres salles, la salle de bain des mots sales, la salle de sport des gros mots, la salle à manger les mots crus et les mots gras, la salle de jeu des jeux de mots, la salle des fêtes des mots pour rire, la salle à rapetisser les grands mots, le labyrinthe des mots de passe et des mots-clés, la salle d’attente des mots-valises, la salle d’arme des mots agressifs, la salle de police des mots d’ordre, la station d’épuration des mots lourds, et puis tous les métiers à tisser. »

 

Caractéristiques

Auteurs : Jeanne Kohli ; Stéphane Lovighi-Bourgogne

Paru le : 16/10/2017

Collection : Mauvaises graines (4)

ISBN : 9782919229611

Format : 21 x 29 cm

Nombre de pages : 60

Le monstre du silence

UGS : 9782919229611
14,00 €Prix
  • Des albums colorés pour les tout-petits, des premières histoires qui font rêver par leur malice, des contes musicaux enjoués pour chanter et danser, des romans illustrés pour parler de certaines choses, de la poésie, car ce n’est pas que pour les grands, etc.

     

    La collection Mauvaises graines sème dans la tête de nos chérubins les grandes idées et les belles choses. Mais telles des herbes folles, les enfants en feront ce qu'ils veulent, et ils ont bien raison. Bille en tête ou tête en l’air, qu'ils n'arrêtent jamais d'avancer sur ce chemin extraordinaire qu'on appelle la vie. Qu’ils restent beaux et insouciants, sachant par avance, et par chance, que mauvaise herbe croît toujours… De 2 à 8 ans.