© 2009-2019 by Mazeto Square | Mentions légales

Présentation

Cet amour du cheval commença à s’emparer de moi dès ma première enfance. Quel que fût le jeu auquel je me livrais, je ne pouvais entendre un cheval passer dans la rue, sans courir à la fenêtre pour le voir ; rien ne me retenait. Mon père, en quittant le service, avait conservé un cheval. Ce cheval était une jument fort belle, dont je pourrais, aujourd’hui encore, faire le portrait exact. Elle s’appelait Cocotte ; sa robe était alezane et bien dorée. J’avais conservé précieusement de ses crins et peut-être qu’en cherchant bien, je les retrouverais encore. C’est sur elle que j’ai fait mes premières armes, comme enfant, puis comme petit jeune homme. Lorsque j’étais tout enfant et que la jument allait à la promenade, j’attendais patiemment son retour près de la porte de la rue. Aucun attrait de jeu, ou autre, n’aurait pu me faire quitter mon poste, et cela pour être hissé sur le dos de la jument, à son retour de la promenade et faire les quarante ou cinquante pas qui séparaient la porte de la rue de la porte de l’écurie. Comme Cocotte était très douce, on me la laissa monter en toute liberté vers ma treizième année. C’est alors que ma mère me transmit, dans les limites du possible, les principes équestres qu’elle avait reçus de son père.

 

Caractéristiques

Auteur : Alexis L'Hotte

Paru le : 28/10/2019

Collection : Le pied à l'étrier (14)

ISBN : 9782380280081

Format : 17 x 24 cm

Nombre de pages : 320

Un officier de cavalerie

UGS : 9782380280081
29,00 €Prix
  • La collection Le pied à l’étrier vous propose de redécouvrir les écrits de ceux qui ont marqué de leur excellence, l’histoire de l’équitation française.

     

    De tout temps, nombreux sont les écuyers qui ont voulu transmettre par écrit le fruit de leur expérience acquise au contact du cheval. Ces manuels d’équitation nous en apprennent beaucoup sur les besoins équestres selon les époques : hier, il fallait développer la cavalerie militaire, alors qu’aujourd’hui nous pratiquons une équitation de loisir. Malgré cela, les grands préceptes qui régissent l’équitation classique française n’ont presque pas évolué. Dès l’origine, l’homme de cheval éclairé avait su comprendre l’essentiel de sa monture.

  • Grand Prix Magazine, L'Epéron, Jours de Cheval, Cheval Santé Magazine, FFE Magazine Le RFE, Attelages Magazine, etc.